Il fait un fiadone en remplaçant le brocciu par du babybel. 4 morts.

Le fromage à pate élastique aura finalement eu raison de l’estomac des membres de la famille de ce nouvel arrivé en Corse. Soucieux de respecter les réglementations européennes sur la pasteurisation des produits laitiers, Corentin Fournier ne s’est pas hasardé à utiliser un « formajou noustral » mais a préféré un fromage certifié conforme par Bruxelles.

« Ils se sont mis à faire des bulles par le nez et leurs os se sont liquéfiés avant que leur corps n’explose. Va falloir payer une femme de ménage 50€. C’est pas cool pour le portefeuille »

L’apprenti cuisinier a pourtant miraculeusement survecu. Il était en cuisine pour leur servir une eau-de-vie sans alcool pendant que les convives étaient en train de manger le gâteau au salon. Coup de chance, ils ne lui en avaient pas laissé une miette. « Qui va à la chasse perd sa place, biloute ». Voici les derniers mots qu’il ait entendu de la bouche de son beau-frère avant que celui-ci ne repeigne le mur avec sa masse cervicale.

« Du coup, ma poulend’,  je l’ai faite avec des vraies chataignes. Mais je sais pas si y laisser les bogues était une bonne idée, finalement. »

Corentin Fournier a appris à ses dépends que ce n’est pas toujours facile de s’adapter à la culture insulaire. Il est actuellement hospitalisé pour extraire les aiguilles de bogues qui obstruent son intestin grêle.

 

 


Derniers articles


1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*