Une espèce animale rare mais inoffensive aperçue près de Corte.

Par Lulu Berlu

Scène hallucinante hier en fin d’après-midi en plein centre-ville de Corte . Une famille de touristes parisiens, après avoir abandonné son véhicule au milieu de la voie publique, s’est présentée à la gendarmerie, complètement paniquée, demandant un rappatriement sanitaire d’urgence pour le continent, racontant une histoire abracadabrante.

Le brigadier de service, pourtant parfaitement bilingue Français-Espagnol, n’a absolument rien compris aux propos complètement incohérents de cette famille parisienne. Ils ont dû se mettre à trois gendarmes pour retranscrire et comprendre les parisiens. 

Voici un extrait de la déposition : Alors qu’ils effectuaient une promenade, ils auraient croisé  » un troupeau de CONARDS  ». Le brigadier chef Ramenez, professionnel, a demandé une description des individus: nombre, sexe, âge, vêtements…. C’est à ce moment là que la dame est devenue hystérique et que les choses ont dégénèré.

 »Mais ce ne sont pas des hommes, bande d’abrutis, ça fait une heure que je vous le dis. Les connards, je suis habitué à Paris, il y en a partout. C’était pas des connards mais des CONARDS, un troupeau de bestioles trop bizarre, agressives et trop laides, des bestioles hybrides quoi! La tête d’un cochon sur le corps d’un canard, un cochon avec des ailes, des plumes et deux pattes palmées, un CONARD quoi, moitié COCHON moitié CANARD!! Non mais j’hallucine, vous comprenez le français ou vous le faites exprès?? » 

Le test d’alcoolémie et le dépistage de drogues effectués se sont révélés négatifs . 

Une source extrêmement sérieuse au ministère de l’agriculture a confirmé  »la possibilité de la vraisemblance de l’existence de conards en liberté en Corse » […]  »un laboratoire secret d’une entreprise Landaise d’expérimentations génétiques ayant été incendié la semaine dernière, il est possible que des conards se soient échappés…’’. 

Mais Monsieur le préfet de Corse tient à préciser que:  » Le CONARD, même en troupeau n’est pas DANGEREUX. Enfin, moins dangereux que des connasses le premier jour des soldes … ». 

Après que le préfet ait été limogé pour mysoginie sur la voie publique, un portrait robot d’un CONARD a été effectué par un tatoueur de talent en vacances sur l’île, les gendarmes étant incapables de retranscrire sur papier la description faite par les parisiens.

Demain, une battue est organisée pour capturer les conards de Corte.
Toute personne ayant une information est priée de contacter le commissariat de Corte, toujours joignable en tapant le numéro de téléphone du Cirque Pinder.

 

Par Lulu Berlu


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Une espèce animale rare mais inoffensive aperçue près de Corte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*