Le camping sauvage restera interdit sur le littoral corse cet été.

Ils sont nombreux, les visiteurs qui chaque année veulent n’en faire qu’à leur tête. Prenant les devants, la population insulaire a décidé de taper du poing sur la table du tourisme afin de ne pas avoir à le foutre dans la gueule du touriste. Une charte du bon voyageur devrait être ratifiée par l’Agence du Tourisme Corse prochainement.

Y seront inclus entre autres l’interdiction de monter sa tante n’importe où (vos moeurs douteuses, vous pouvez vous les garder), de porter des vêtements trop couvrants (oui, on veut voir des nichons sur les plages et c’est notre droit), la fin des négociations des prix indiqués (ici, c’est le bordel, pas le souk) et l’obligation de faire des efforts sur l’accent (Non, nous ne connaissons pas la route de Portovek et de Bonifatch).

Nous rappelons aussi que malgré les apparences, allumer des incendies n’a rien d’une activité traditionnelle que vous devez vous sentir obligé de pratiquer pour mieux vous intégrer. Si vous voulez vous intégrer, offrez plutôt votre tournée au comptoir. Et divisez la note au restaurant plutôt que de faire des calculs alambiqués afin de ne payer que votre part.

Si vous passez par Ajaccio, evitez de draguer les ajacciennes. Pas parce que vous risquez d’avoir des problèmes avec son frère ou je ne sais quelle autre fantasme caricatural, non. C’est juste que même nous, on n’y arrive pas, alors gagnez du temps sur votre séjour.

Pour d’autres annonces officielles ou conseils officieux, n’hésitez pas à consulter tous les jours notre page Facebook ou notre site Internet, rubrique Spiritualité & Pulenda.

 


Derniers articles


1 Commentaire

  1. Magnifique !! … chaque fois un régal, après comme d’habitude y’a des râleurs pseudo intellectuels donneur de leçons qui vont nous apprendre à vivre et surtout de quoi rire … normal quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*