Automobile: L’Afghanistan présente la Bur-Car.

L’industrie afghane lève le voile sur son nouveau projet d’essor économique. Après le franc succès du burkini l’été dernier, voici une autre avancée vouée à émanciper la femme de son statut de meuble dans lequel certains reflexes préhistoriques voudraient la conserver.

Evidemment, elles n’auront toujours pas le droit de conduire, le taux de mortalité de ce pays étant déjà suffisament elevé. 

Mais elles pourront y voyager habillées de façon plus légère, avec des burqas « lights » (En gros, ça ressemble à une burqa classique mais dans laquelle 2 trous seront creusés juste pour les narines, afin qu’elles puissent un peu mieux respirer).

Sur le même modèle que la Bur-Car, d’autres concepts pourraient voir le jour. Un soutien-gorge (le Bur-Sein), un fromage gras (le Bur-Lait), un calendrier sexy (le Bur-Mois) et même le 1er whisky sans alcool (le Bur-Bon). Ces opportunités économiques créeront ainsi une nouvelle caste d’industriels riches et heureux (les Bur-Joie) qui habiteront des agglomerations rigolotes (les Bur-Villes).

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Automobile: L’Afghanistan présente la Bur-Car.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*