Un asteroïde menace la Terre. L’Assemblée de Corse prend les choses en main.

Par Harry Volta

C’est une nouvelle qui fait beaucoup parlé. Selon un astronome russe, Damar Zakharovic, un astéroïde va frapper la Terre le 16 février prochain. « Des tsunamis monstrueux se produiront » assure-t-il.
Bien que l’information soit démentie par la communauté scientifique, la Collectivité Territoriale de Corse a voulu réagir et participer à cette problématique mondiale.

Le Président Simeoni s’en explique: « La CTC a une vocation internationale. Nous avons aidé à la logistique après le tremblement de terre en Italie, pris position sur le processus de paix au Pays-Basque. Maintenant que nous avons terminé le tunnel de Furiani il est temps pour nous de prendre une tout autre dimension ».

C’est donc en début de semaine prochaine qu’une mission spatiale partira depuis le centre spatial de Bistugliu afin d’aller observer de plus près l’astéroïde WF9. Le commandant de cette mission sera Leo Battesti. Contacté par nos soins, il tient à préciser:

« ’J’étais en train de manger des spaghetti à la bolognaise avec Jean-Jacques Panunzi qui est mon ami, tout en téléphonant pour réserver une table pour mon repas du soir avec Jean Zuccarelli qui est mon ami aussi et avec lequel je comptais partager une pizza 4 fromages quand j’ai été contacté par la CTC. C’est pour moi une occasion unique d’aller présenter mon livre au-delà de la corse, donc j’ai naturellement accepté à condition que l’évènement soit couvert médiatiquement, parce que je trouve qu’on ne parle pas assez de mon livre qui est un évènement majeur.

« De plus en tant qu’ancien chef du front, parce que je ne sais pas si je vous l’avais dit mais j’étais chef du Front, c’est pour moi un jeu d’enfant de passer de la cagoule au masque de cosmonaute ».

Autour de lui les élus de la CTC ont constitué une équipe de choc. Ainsi Christophe Canioni sera du voyage. « Nous pensons qu’en cas de rencontre fortuite avec des extra-terrestres, c’est le seul qui puisse pratiquer naturellement le même langage qu’eux.»
Paul Giacobbi s’est également porté volontaire et déclare: « Il n’échappera à personne que votre humble serviteur, dévoué à l’intérêt général, est certainement le plus diplômé pour mener à bien cette mission ». Bien que sotto-voce, certains l’accusent de vouloir se soustraire à la justice.
Pour la droite, faute de volontaire, c’est finalement Marcel Francisci qui fera parti de la mission après que ses «amis» lui aient monté la sega. « Vas-y Marcel! Avec tes muscles, tu peux être sélectionné pour le concours de Mister Univers ».

Michel Stefani qui s’était porté volontaire afin de vérifier « si derrière cette mission spatiale, il n’y avait pas un projet d’évasion fiscale » a finalement été recalé. Les autres participants ayant déclaré à l’unanimité qu’aller dans l’espace c’était déjà compliqué, mais que si en plus il fallait se coltiner «l’azezu», ça allait vite devenir insupportable.

Enfin Hyacinthe Vanni sera présent pour assurer la logistique de la mission. Fort de son expérience dans les très modernes Chemins de Fer de la Corse, il apportera les dernières technologies. Il assure: « J’ai conduit la micheline, alors aller dans l’espace, vous pensez bien que c’est un jeu d’enfant. Et puis même si on arrive en retard, c’est l’intention qui compte ».

 

Par Harry Volta

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Un asteroïde menace la Terre. L’Assemblée de Corse prend les choses en main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*