Un âne à énergie solaire permettra de relier Lozzi à Casamaccioli.

Par Harry Volta

Après l’hyperloop devant relier la Corse à la Sardaigne, c’est un projet d’ampleur qu’a présenté Jean Felix Acquaviva, Président de l’office des transports. Nommé «Projet fasgianu», il a pour ambition de relier les deux capitales économiques du Niolu en quelques minutes.
Totalement écologique, ce moyen de locomotion permettra de transporter jusqu’à deux passagers à la fois et devrait être opérationnel dès la prochaine Santa du Niolu en septembre.

Ce projet à la pointe de la technologie a toutefois fait grincer des dents. En effet l’annonce intervient au moment où Jean Felix Acquaviva et Petru Antone Tomasi, originaires respectivement de Lozzi et Casamaccioli viennent de présenter une candidature communes pour les législatives.
Des arguments balayés d’un revers de la main par Acquaviva.

«Nous avons fait des études comparatives. Nous avions aussi envisagé de relier Castifao et Moltifao ou bien encore Vezzani et Antisanti, mais il n’échappera à personne que c’est bien l’axe Lozzi-Casamaccioli qui est géostratégique pour l’économie corse.»

Et Tomasi de compléter: «Ce ne serait pas étonnant que ces rumeurs de favoritisme viennent de Calacuccia. So sempre stati ghjelosi di noi» Quoi qu’il en soit ce projet « Fasgianu » fait définitivement entrer le Niolu dans le 19ème siècle.

«Tamanta strada» comme dirait un autre niolin…

 

Par Harry Volta


Derniers articles


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*