Yvan Colonna libéré: « Je me suis fait passer pour un salafiste »

Quelle ne fut pas la surprise de la cour lorsqu’elle a vu apparaître le prisonnier corse avec les attributs d’un intégriste musulman! Une fois sorti de sa stupeur, le juge a demandé à entendre celui que les médias, dans un élan de créativité digne d’un scénariste de Plus Belle La Vie, ont surnommé « Le Berger de Cargese »

« Salut les Kouffars! Y a intérêt à ce que votre tribunal de ralouf me fasse vite sortir parce que j’en ai plein les babouches de voir vos gueules de loukoums! Et dépêchez-vous, chiens d’infidèles, j’ai pas que ça à faire: j’ai une interview avec Ardisson à 17h, nardine! »

Le juge a dit: « Bon ben dans ce cas, pas de problème! » Par la suite, le magistrat a plus longuement expliqué son choix: « Le Salafisme est une vision de la musulmanie dans laquelle le Djihad peut-être considéré comme une pratique religieuse. Qui suis-je pour juger des coutumes religieuses? »

«C’est comme quand un prêtre se défend parce qu’après tout, Jésus a dit « Faites venir à moi les petits enfants ». Ou que lorsqu’on leur parle d’esclavage, Goldman&Sachs répondent:  » À chacun son tour ».»

Voilà pourquoi Yvan Colonna a pu rentrer chez lui avec un bracelet électronique qui sera néanmoins éteint, le Ministère de la Justice n’ayant plus de sous pour payer les piles. Quand on lui a posé la question sur ce qu’il comptait faire en priorité lorsqu’il aurait retrouvé sa liberté, il a répondu l’air amusé: « Inch’allah, me manger un figatellu et me boire une eau-de-vie! »

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Yvan Colonna libéré: « Je me suis fait passer pour un salafiste »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*