Finalement la Papamobile n’ouvrira pas la gay pride cette année

Par Ferdinand Boisson

Des millions de personnes sous le choc après avoir découvert que le pape était catholique.

« C’est vraiment dégueulasse, personne ne m’avait rien dit », twittait ce matin Vanessa, 24 ans, en pleurs. Alors que les dernières déclarations de François sur l’homosexualité et l’avortement étaient vivement critiquées sur les réseaux sociaux, nous avons rencontré plusieurs adultes en état de choc, voire traumatisés par ce qu’ils ressentent comme une trahison.

« On pensait qu’il était cool, gay-friendly et tout. Qu’il était ouvert. Alors qu’en fait le gars est limite facho ! » ajoute Kévin, 34 ans, sur son Facebook. « Pourtant, dans les Évangiles, tout est clair : il n’y a qu’à lire la parabole de l’enfant transgenre prodigue, ou le récit de la distribution de bifles au bord du lac de Giclériade », poursuit notre interlocuteur.

Et en effet, on peut comprendre tous ces jeunes gens en colère au regard des sources. Les Textes saints sont formels : Jésus lui-même était un partisan assumé du sexe hors mariage, de l’inceste et même, des parties fines. Comme toute la doctrine catholique depuis plus de deux mille ans.

Ainsi, dans les Dix commandements, il est écrit noir sur blanc qu’il est recommandé de toucher la femme de son prochain, « mais seulement pendant qu’il est au boulot, histoire de ne pas se faire gauler » (sic). La célèbre phrase du Messie, « celui qui croît en moi aura la Vie éternelle » a quant à elle été reconnue par Saint Augustin lui-même, dès le Veme siècle, comme un éloge des bienfaits de la sodomie pour la santé.

Contactée par la rédaction, Christine Boutin nous a naturellement confirmé la dérive papale. « François part en sucette complète, démarre, furieuse, la représentante des catholiques de France. Regardez-moi : je me tape mon cousin depuis trente piges et aucun archange n’est venu me kidnapper pour m’emmener aux Enfers ! »

Espérons un retour à la raison du Saint Père. Au risque de voir tous les catholiques, déçus par ce qui s’apparente à une triste déformation d’un message chrétien pourtant limpide, quitter le navire pour pouvoir, enfin, mener une vie sexuelle « super crade, avec des avortements et tout, sinon on se fait chier », nous confirme Mme Boutin. Bref : une existence enfin conforme aux enseignements de la Bible. Amen.

 

Par Ferdinand Boisson

8K Partages

Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Stampa Corsa, informations corses – La Papamobile n’ouvrira pas la gay pride cette année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*