Jean-Marie Le Pen a la vue qui baisse.

La semaine dernière encore, l’ancien président du FN avait été aperçu dans la rue, main dans la main avec Rama Yade, ou encore en train de prier dans une mosquée. Dans un 1er temps, son cercle proche a cru à une dégénérescence intellectuelle liée à l’âge.

Son chauffeur témoigne: «L’autre jour, il écoutait la radio dans la voiture et entend une interview du second du Front National. Il s’est alors écrié: «Mais c’est cet enculé de Philippot!» J’ai tout de suite compris qu’il n’avait rien perdu de sa fureur éclairée»

L’interrogation s’est alors dirigée vers un diagnostic médical moins inquiétant: et si c’était simplement une baisse de la vue? Lorsqu’il a été surpris en train d’enlacer cet arbre, un érable faux-platane planté par son père, il semblait tout d’abord l’avoir confondu avec un camphrier.

En nous approchant, nous l’avons entendu marmonner: «Ah, Mein Camphre!» Puis son œil a bougé, nous a detecté et là, il a déporté la conversation en lui susurrant à l’écorce: «Marine, tu es revenue!»

C’est là que nous avons compris que, ni sénile, ni myope, le cyclope breton voulait juste continuer à faire chier ouvertement sa fille. Nous avons voulu lui demander pourquoi ce manège sans fin avec la Présidente du FN.

Il nous a dit: «Vous voulez savoir la vérité? Allez sur Internet et consultez Goebbels!» Le sentant en difficulté dans le domaine technologique, nous avons voulu lui donner un coup de main: «Vous voulez dire Google, monsieur Le Pen» «Non non. Goebbels!»
Comme il l’a toujours dit : « Plus le mensonge est gros… Plus il passe.»
Il a conclu cet entretien en nous faisant un clin d’oeil. Avec son œil inerte.

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Sénilité, myopie, fantasme? Jean-Marie Le Pen croit retrouver sa fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*