Républicains: Macron se propose pour succéder à Fillon.

« Plus à droite que moi, tu meurs! » C’est en ces termes que l’homme le plus soutenu par les médias au sein de son pays depuis Mao Zedong s’est exprimé. Mais comme d’habitude, il est assez vite revenu sur ses propos.

« En fait non, je suis un homme de gauche. Enfin pour dire vrai, je ne suis ni de gauche ni de droite: je suis au centre. Mais pas du centre-centre, vous voyez? Plus de l’Extrême-Centre. Mais sans être extrême… Bon ok, honnêtement, tout ça, je m’en branle. Ce que je veux, c’est être élu! »

Le personnage étant un tantinet ambigu sur ses positions, nous avons interrogé Mathieu Gallet, le PDG de Radio-France qui a été sentimentalement éconduit il y a peu par le nouveau fantasme de la ménagère de plus de 50 ans.

« Les positions de Manu? Mmmm… Il est plutôt étoile de mer, sinon il tient pas longtemps. Vous l’avez vu, lors de son 1er meeting? Il était tout foufou. Alors, imaginez pour le reste! » Nous avons rappelé à M. Gallet que M. Macron avait nié toute implication sentimentale entre eux. Ce à quoi il nous a répondu: « Mais bien sur! Il vous a aussi dit qu’il était de gauche. »

Pas plus éclairés, nous avons téléphoné à son père spirituel, François Hollande, qui depuis qu’il n’est plus Président n’a rien d ‘autre à faire que de répondre au téléphone à Corse-Machin.

« Mais pas du tout, je suis encore Président! » a-t-il déclaré. Inutile de dire que la conversation commençant par de telles affabulations, nous n’avons pas eu le coeur de continuer.

Finalement, c’est le principal interessé, François Fillon qui nous a permis d’y voir plus clair. « Je me suis déjà fait niquer la Présidence de l’UMP par ce tarba de Copé, je vais pas me faire niquer par ce clarinettiste de fanfare ». M. Fillon s’est très vite excusé pour son langage ordurier, avouant être un peu à bout de nerfs en ce moment

« Il faut comprendre que c’est la 1ère fois que je subis un tel matraquage médiatique, digne de ce qu’on balance en général avec mes copains sur les gens des banlieues. Je les comprends, finalement. Moi aussi, quelque part, je suis un peu un Gangster de la Cité. Alors t’es averti, Manu! Si tu veux niquer mon bizness, j’te nique ta race! »

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Républicains: Macron se propose pour succéder à Fillon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*