Le programme de Macron aussi impalpable que l’hologramme de Melenchon.

« J’ai voulu le prendre pour le lire mais ma main est passée au travers » déclare un élécteur consciencieux de lire l’ensemble des propositions des candidats à l’election présidentielle. Ils ne sont que 0,4% en France à agir de la sorte, ce qui nous a amené à nous interroger sur ce qui peux motiver un vote.

Vote-t-on à la tête du candidat? François Hollande ayant le charme trouble d’un garçon-boucher d’un village de Serbie, le doute sur cette option est légitime.

Les dents jaunes de Melenchon, le sourire carnassier de Le Pen, la tête de lutin hébété d’Hamon, le monosourcil derrière lequel se cache Fillon, tout porte à croire que ce n’est pas sur le physique qu’il faut compter pour accéder à la fonction suprême.

Est-ce la qualité d’orateur, alors? Pour écouter un discours du Président actuel jusqu’au bout, ce sont plutôt aux auditeurs qu’il faut reconnaitre un certain talent pour ne pas s’endormir.

Sarkozy qui parle à peine français, Bayrou dont les phrases ont le même tempo qu’un episode de Derrick doublé en Hongrois, Nathalie Artaud dont la voix est aussi agréable qu’une scie-sauteuse dans les gencives, ce n’est pas là non plus que se dégage un potentiel electoral.

Quant à la justesse des propos, nous tenons évidemment à feliciter Nadine Morano pour l’ensemble de son oeuvre.

Au final, nous n’avons pas eu de vértiables réponses à la question posée. Il semblerait donc que, vu qu’on leur propose n’importe quoi, les electeurs se retrouvent dans l’obligation de voter n’importe comment.

(Spéciale dédicace au couple Balkany pour représenter le besoin impérieux des electeurs à voter pour des politiques aux mains propres)

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Le programme de Macron aussi impalpable que l’hologramme de Melenchon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*