Jean-Vincent Placé se bat avec un passant pour faire parler de lui.

Par Ferdinand Boisson

«Ridicule», «Même un attaquant bourré de Bastia aurait été plus crédible», «Digne d’un enfant de cinq ans sous LSD», sur Twitter, les qualificatifs injurieux se bousculaient comme les blagues racistes dans la tête de Robert Ménard, ce jeudi après-midi, pour condamner la mise en scène à laquelle s’était livré Jean-Vincent Placé devant le HLM qu’il occupe depuis maintenant un mois à Villeneuve-la-Garenne.

«J’avais rien demandé, il s’est approché de moi et m’a demandé si j’avais un problème avec son programme» raconte Ambroise, encore sous le choc. «Moi, je savais même pas qui c’était ce gars, du coup j’ai rien répondu. Mais il a pris ma main et a commencé à se frapper avec, en criant qu’il se battrait jusqu’au bout pour ses idées, même s’il devait mourir pour ça», poursuit l’intéressé, en larmes. «Ensuite, comme je résistais, il a lui-même cassé ses lunettes en sautant dessus à pieds joints, et a commencé à se rouler par terre en appelant à l’aide. C’était très impressionnant, ça faisait beaucoup de bruit. Mais comme personne ne le reconnaissait, les gens ne se sont pas arrêtés, heureusement.»

L’ancien ministre d’on ne sait plus trop quoi, sinon que c’était aussi essentiel au bon fonctionnement de la France qu’une biographie de Cyril Hanouna par Gilles Verdez, a tenté de se défendre, en plaidant le complot mais les images de la scène, filmées par un passant, sont vite venues démentir  sa version des faits.

«C’est une vraie malédiction, j’ai l’impression que quoi que je fasse, plus personne n’en a rien à foutre !» nous confiait ce soir celui dont l’arrivisme ferait passer Enora Malagré pour une bonne sœur en civil. «D’ailleurs, vous êtes le seul et unique journal à m’avoir contacté à ce jour. Alors c’est bien simple, soit la classe politique commente ce qui m’arrive, soit je disparais de la vie publique pour l’éternité !»

Aux dernières nouvelles, aucune réaction n’avait encore été enregistrée ce soir.

 

Par Ferdinand Boisson

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Jean-Vincent Placé se bat avec un passant pour faire parler de lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*