Le FLNC reviendra pour la Chandeleur: « On va faire sauter des crêpes »

Tant que c’était une spécialité bretonne, les crêpes coulaient de beaux jours au soleil de la méditerranée. Des accords entre différentes mouvances nationalistes avaient même été passés dans le cadre de rencontres interculturelles gastronomiques.

Ainsi, on pouvait utiliser de la Breizh pour faire cuire son Figatellu ou aller manger au Far d’Alistro.

Mais les années passant, de la même façon que certaines charcuteries corses ont commencé à être importées de Chine, on a pu constater une recrudescence de crêpes parisiennes jacobines, spéculatrices, prêtes à tout pour remplacer nos Migliacci traditionnels par des Galettes-saucisses.

« Si on laisse faire, on aurait tôt fait de troquer notre eau-de-vie contre du chouchen, et les chaînes, nous, on ne trouve pas ça chou! »

Des délégations corses et bretonnes devraient être amenées à se rencontrer d’ici peu pour éviter que la situation ne dérape. Apparemment, l’opération qui tenterait de donner cette mauvaise image à la crêpe serait téléguidée par Manuel Valls qui, en visite en Bretagne, à défaut de crêpes s’est pris une tarte. Les Républicains se positionnent pour aplatir le portefeuille des salariés comme des crêpes pendant que Melenchon et Macron continuent de se crêper le chignon. De son coté, le Front National soutient que sans l’arrivée massive de crêpes au sarrazin, il y aurait moins de problèmes.

Je sais pas vous mais toutes ces histoires, ça m’a donné faim.

 


Derniers articles


1 Commentaire

1 Rétrolien / Ping

  1. Le FLNC reviendra pour la Chandeleur: « On va faire sauter des crêpes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*