Les discussions de l’entre-deux tours se passent plutôt bien.

Le Mouton et le Pigeon
(Une Fable Electorale)

Au coeur d’une campagne où des moutons broutaient
Rassurés par le chant d’un berger carnivore,
Un pigeon se posa au sommet de la haie
Afin de prévenir le troupeau sur son sort

« Savez-vous, mes amis » lança-t-il aux pécores
« Que celui qui vous garde et prétend vous aimer
N’est autre que le même qui sans aucun remord
Portera votre cou au couteau du boucher? »

« Que tu dis » répondit un mouton assez brave
« Pourquoi donc ce brave homme serait-il assez fou
Pour nous trahir ainsi? Lui dit qu’il nous enclave,
Pour mieux nous protéger des attaques du loup »

« Mon maitre est bien meilleur » rétorqua la volaille
« Il me confie ses mots que je me dois porter
Moi, pigeon voyageur, ne suis pas du bétail
Et comme lui, j’ai toute liberté pour voler »

Le mouton amusé par une telle innocence
Se sentit de rendre la pareille au biset
« Mais crois-tu que s’il voulait se remplir la panse
Mettrait-il bien longtemps avant de te plumer? »

– « Mais pour te rebeller, tu ne sais que bêler »
– « Et tes oeufs du matin, où sont-il donc passer? »
– « Mais le loup, c’est ton maitre, peux-tu donc l’ignorer? »
– « A en croire mon maitre, le tien est un danger? »

Ainsi questionnèrent ils, sans que l’un d’eux réponde
Refusant de voir que l’inectuable approche.
C’est a dire: l’un et l’autre, par l’ironie du monde,
Sont voués tout autant à finir à la broche.

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Les discussions de l’entre-deux tours se passent plutôt bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*