Anne Hidalgo : «Face aux terroristes, ne vous laissez pas abattre.»

Bien triste choix de mots pour la maire de Paris. Elle rentre ainsi dans le club très fréquenté des gens qui feraient mieux de faire du vélo plutôt que de la politique. Après le tristement célèbre «Il n’avait pas assez de plomb dans la cervelle» prononcé par De Gaulle lors de l’enterrement de John F. Kennedy et le non moins fameux «Circulez, y a rien à voir» assené par le Président De Lay à Gilbert Montagné, on pouvait penser que les limites de l’absurde avait été déjà franchies.
Et bien non.

La maire de Paris perd un point en crédibilité, ce qui lui fait un score total de -1.

L’attentat du Louvre qui, comme chacun l’a bien compris, n’est qu’un écran de fumée ridicule pour que les médias lâchent les basques de Fillon, prend autant de place sur les chaînes d’infos en continu que les tragiques événements du Bataclan. C’est non seulement une insulte aux morts mais aussi une insulte à notre intelligence. Mais bon, c’est pas comme si on n’avait pas l’habitude.

En Corse, on a appris à nos dépends depuis longtemps que les médias nationaux peuvent s’emparer d’un événement mineur et focaliser dessus afin d’éviter que l’on pointe du doigt les dysfonctionnements majeurs de l’État. Mais bon, là, c’est tout de même un peu gros.

Les Musulmans de France, qui étaient en train de monter une association pour remercier Pénélope Fillon de faire parler d’autres choses que d’eux, se sont finalement rétractés. Il faut avouer que si un débile mental égyptien qui fait un pseudo-blessé devient une information plus importante que le népotisme d’État caractérisé et normalisé par l’ensemble des classes politiques, il vaut mieux arrêter de discuter et aller à la pêche.

 


Derniers articles


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*