Action politique de Corse-Machin: Giacobbi et Canioni en déroute.

« Bouh, quel monta-sega! »

J’entends déjà les commentaires mais avouez qu’alors que j’annonce ce matin une entrée en campagne politique, on voit chuter en moins de 24h une des plus vieilles familles politiques de l’île ainsi que la démission du représentant insulaire du Front National.

Des résultats concluants alors qu’aucun programme n’a encore été présenté. C’est la méga-classe!

Pour tout dire, ça fout même un peu la trouille. Si on continue comme ça, avant le 1er meeting, Corse-Machin aura déjà résorbé le chômage, mis un frein à la spéculation, fait revenir l’être aimé et réparé votre ordinateur.

Finalement, je vais peut-être pas me lancer. Si on n’a plus matière à se plaindre, serons-nous encore les dignes héritiers de l’Âme Corse?

Faut avouer que traditionnellement, on est plutôt du genre grognon, même si on aime bien rire (ou sourire) de nos problèmes. Et si tout va bien, il devient difficile de trouver matière à se marrer, vu que le premier moteur de l’humour reste le malheur. (Cf. « Peau de banane, Arroseur arrosé et autres tartes à la crèmes dans la gueule », magnifique ouvrage de références à paraître aux éditions Corse-Machin)

Bon ben entre faire rire et sauver le monde, je vais plutôt essayer de faire rire. Tant pis pour le monde! Il vaut mieux galérer et sourire qu’être en paix et s’emmerder.

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. Action politique de Corse-Machin: Giacobbi et Canioni en déroute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*