« Moi au moins, j’ai réussi à me faire sauter au Stade de France »

Ça faisait longtemps que l’on n’entendait plus parler de cette ex-championne de tapinage artistique et on ne s’en portait pas plus mal. C’est son nouvel imprésario, un certain Thomas (connu dans le métier sous le pseudo de « Riton-Les-Claquettes ») qui prétend qu’elle serait l’auteur de cette boutade.

«Évidemment qu’elle est capable de faire de l’esprit! Son cerveau est une véritable maison hantée, on y trouve de l’esprit, mais aussi du fantôme et du mort-vivant! J’ai pénétré l’intérieur de sa tête, je sais de quoi je parle!»

Les connexions neuronales de la bimbo étant déficientes (pour ne pas dire abstraites), difficile de savoir si c’est elle qui s’est véritablement exprimée en ces termes. Pas que la phrase émise soit complexe ou que le concept qui y est développé lui échappe. C’est plutôt le simple fait de réussir à parler malgré l’absence de connexions synaptiques qui interpelle la communauté scientifique.
Le professeur Lagrange nous a transmis son diagnostic.

« J’ai pris moi-même sa température anale et je confirme: On ne peut pas être à 37,2° si l’on n’est pas un organisme vivant. Alors vous me direz que la méduse est un organisme vivant sans cerveau, ce à quoi je répondrai: «Certes! Mais la méduse est composée à 98% d’eau et cette patiente est composée à 98% de silicone.» Ça n’a donc rien à voir »

Lorsque nous avons appeler Zahia pour lui poser la question directement, nous sommes tombés sur son répondeur téléphonique où elle chantonne la célèbre chanson de DJ Rage, « Va ken ta reum, tarba » sur l’air du générique des Teletubbies.

 


Derniers articles


1 Rétrolien / Ping

  1. « Moi au moins, j’ai réussi à me faire sauter au Stade de France »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*