Le « Gang des Anus Parlants » accueille un nouveau membre.

Ils sont nombreux, ceux qui parlent à tort et à travers sur des sujets dont ils n’ont absolument aucune connaissance, si ce n’est celle de leur propre nombriliste existence.

Mais les cuistres de compétition dont la parole est retransmise quasi-quotidiennement par les mass-médias, aussi souvent et qualitativement que certains vont à la selle, ceux dont le trône n’est pas royal mais fécal, dont la parole endort et n’est point d’or, ceux dont les remugles intellectuels s’expriment dans des flatulences verbales dignes des gastro-entérites les plus légendaires, ces champions du tartinage pseudo-culturel déguisé en intellect se réunissent dans le désormais célèbre Gang des Anus Parlants.

« A quoi sont-ils identifiables? » me demanderez-vous. Et bien c’est simple.
Lire leurs écrits est moins enrichissant intellectuellement que de lire un mode d’emploi de papier hygiénique.

Clamant avec assurance des propos hautains, autocentrés, persuadés que la capacité à utiliser une fois par minute un terme quadrisyllabique fait d’eux des références intellectuelles, toujours prêts à dégainer des approximations crétines dénuées de références, ces petomanes cérébraux apportent moins à la culture que Cyril Hanouna glissant des nouilles dans le slip d’un chroniqueur sur un air de Patrick Sebastien.

Leur seul intérêt concret est de générer une expérience paradoxale: Leur pensée constipée est néanmoins emmerdante.

 


Derniers articles


3 Commentaires

1 Rétrolien / Ping

  1. Le « Gang des Anus Parlants » accueille un nouveau membre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*