Ecstasys à la châtaigne trop coûteux: Porticcio annule sa Techno-Parade.

Devant la flambée du prix des matières premières, les junkies insulaires ont le moral en berne (comme Stephane).  En effet, plus moyen de trouver de la bonne came sans un portefeuille bien rempli: Amphétamines à la corne de mouflon, Opium aux poils de sanglier, Herbe d’Erbalunga ou Héroïne à la terrine de figatellu, toutes les dopes garanties AOC connaissent une augmentation délirante.

Les habitants de Tox montent une association de défense des consommateurs.

Les Toxicos, comme ils se surnomment, ont toujours été avant-gardistes en matière de fiestas déjantées dans le respect des traditions. Ils ont donc décidé de prendre le taureau par les couilles (c’est plus dégoûtant que par les cornes mais clairement moins dangereux).  Mais le taureau ne l’entendait pas de cette oreille et a défoncé la porte de la Mairie du village, et décidé d’épouser Dumé Niganto, le Président de l’association qui lui avait si gentiment tripoté les attributs.

Ne connaissant pas d’inflation, le Pastis reste la substance psychotrope légale la plus pratiquée.

De là à remplacer toutes les substances hallucinogènes à base de châtaignes par du pastis, il n’y avait qu’un pas que l’association s’est empressée de franchir. Il n’empêche que comme en témoigne notre envoyé spécial, la Pulenda au Pastis, ça a un sale goût. (Cet article ayant été écrit après avoir fait griller du pastis au feu de cheminée, il n’est pas impossible que les propos qui y soient tenus soient teintés d’un Délirium Tremens complètement degueulasse).

 


Derniers articles


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*