Alep, le Net réagit: «On s’en fout, y a Zone-Telechargement qui réouvre.»

Pour les internautes, il y a des priorités évidentes, comme les nichons de Nabilla ou les vidéos de chat. Il est vrai qu’il y a tant de mauvaises nouvelles dans le monde que l’on pourrait pleurer sur le malheur des autres continuellement mais heureusement, la manne de connaissances que nous apporte Internet permet de relativiser.

« En 5 ans, il y a eu 320 000 morts en Syrie, alors que les moustiques tuent 750 000 humains en une seule année. Finalement, les moustiques sont plus néfastes que Bachar »

Ce raisonnement de géostratège au grand cœur est devenu possible grâce à Internet. Nous avons 20 fois plus d’infos catastrophiques qui se diluent dans 200 fois plus d’infos divertissantes. Ce n’est pas pour autant que tous les internautes sont insensibles à la brutalité de ce monde.

« Comment ça, je ne m’investis pas pour changer les choses? Pas plus tard que ce matin, j’ai écrit un commentaire sur la page Facebook de BFM! »

Sur ce, je me rends sur un site Internet tenu par des écologistes pour leur rappeler que l’industrie informatique génère plus de pollution que l’industrie aéronautique. Histoire de rappeler que le plus grand tour de force du Net, c’est d’avoir mondialisé l’ironie.

 

 


Derniers articles


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*